hoddom castle

Historique

au parc de caravanes du château de Hoddom
Le château de Hoddom fut construit par Sir John Maxwell of Terregles dans le cadre d'une ligne de structures défensives qu'il acheva dans les années 1560. Les terres de Hoddom faisaient à l'origine partie de la baronnie de Herries mais n'appartenaient pas au domaine qu'il obtint avec sa femme Agnes Herries et les terres durent être achetées à sa sœur Catherine, épouse d'Alexander Stewart of Garlies.

La structure d'origine était à quatre étages avec mansarde le tout construit sur un plan en "L". L'escalier atteignait un niveau supérieur pour former une tourelle. Les murs au rez-de-chaussée font 2,7 à 4,5 m d'épaisseur et s'élèvent jusqu'à près de 23 m au niveau des remparts. Le sous-sol comporte sept meurtrières et deux supplémentaires au bas de l'escalier à vis. Le quatrième étage comporte également une série de meurtrières d'angle. Le château se situait dans le coin nord d'une cour carrée, où étaient érigées des tours rondes de deux étages à chacun des trois coins restants.

Le portail se trouvait à l'origine sur le mur nord près de la tour. L'une des dernières grandes tours construites à la frontière, Hoddom ne connut pas beaucoup d'action. On rapporte qu'il fut "démoli" à deux reprises mais ce sont sans aucun doute des récits exagérés des envahisseurs anglais. Le château ne semble pas avoir été construit comme résidence mais plutôt comme une caserne destinée aux hommes de troupe postés à la frontière.

Le château est situé à moins d'un kilomètre de la tour de guet du repentir (tower of Repentance) et il semble que les deux aient été construits en tandem, pour se soutenir l'un l'autre. Le capitaine Grose, qui visita le château dans les années 1780 fit le rapport d'une magnifique pierre armoriale située sur le fronton de la porte des armoiries de Lord Herries (John Maxwell), mais malheureusement, cette pierre a depuis disparu.

Le château fut vendu à Murray of Cockpool en 1626 par le petit-fils de Sir John, William, Lord Herries. Murray agrandit l'escalier à vis en ajoutant un autre niveau et fit construire des toits de cime caractéristiques au-dessus de quatre tourelles. Il fit également construire plusieurs nouveaux bâtiments qui ont défiguré la maçonnerie extérieure.

Après plusieurs changements de propriétaires dont notamment Charles Kirkpatrick Sharp, le château revint à la famille Brook qui employa William Burn pour apporter des modifications au XIXe siècle. Burn était un défenseur fervent du style baronnial écossais et il transforma tout l'ancien édifice en une demeure baronniale. La famille Brook, cependant, établit sa résidence dans leur autre demeure, près de Kinmount et Hoddom fut loué.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le château et le parc furent réquisitionnés et des soldats alliés logèrent dans cette immense structure. Le manoir tomba en décrépitude dans les années cinquante, ce qui déclencha la démolition de tous les ajouts victoriens, laissant apparaître la tour du XVIe et XVIIe siècle. De nos jours, la tour est inhabitée et est entourée par un parc de caravanes.
Website design by Liquid Design